Voyage en Intelligence Collective

Nous vivons dans un monde en plein bouleversement. Dans ce contexte, des entreprises, des organisations sociales expérimentent de nouveaux modes de travail. Qu’on les appelle entreprises libérées, organisations opales, communaux collaboratifs, elles ont un point commun : l’intelligence collective. Mais que recouvre exactement cette notion ? 

Ce n’est que depuis le début des années 1990, que l’intelligence collective fait l’objet de travaux de recherche. En fonction des prismes choisis, la définition peut varier.

Dans son ouvrage « Booster l’intelligence collective », Olivier d’Herbemont* la définit comme « une capacité collective à adopter des idées nouvelles quand elle [l’organisation] a le sentiment qu’elles peuvent être utiles à sa survie ». 

Robert Dilts* la définit dans ses conférences comme « la capacité des gens dans une équipe, dans un groupe ou une organisation à penser et à agir sur un mode aligné et coordonné »
Pour ce dernier, « de la même manière que l’hydrogène et l’oxygène se combinent pour former la troisième entité EAU, l’intelligence collective transforme les individus séparés en un groupe cohérent et crée une équipe dans laquelle le tout est véritablement plus grand que la somme de ses parties ».

J’ai eu le bonheur de vivre à plusieurs reprises un processus en Intelligence Collective. Dans mes différentes expériences, le nombre de participants varie entre deux et une douzaine. Mon témoignage concerne des situations de résolution de problèmes ou de création de concepts.

Qu’est-ce que je perçois à chaque fois ? C'est bouleversant, c'est rapide, c'est magique.  

 

Concrètement, quels sont les ingrédients que j'ai pu identifier ?

  • Une croyance clé = faire confiance aux gens – faire confiance au processus et lorsqu’il y a le bon niveau d’écoute et la bonne qualité de présence, l’intelligence collective sera au rendez-vous, pas besoin de forcer.
  • Une situation «  déclencheur » qui met en danger le groupe social => La remise en question du statut quo
  • Une envie de s'éloigner du danger et aussi une envie d'aller vers quelque chose de nouveau
  • Un rêve partagé, une vision partagée, un cercle de réussite partagé.
  • Une posture authentique = les masques des rôles sociaux tombent
  • De l'énergie, chacun rebondissant sur l'idée de l'autre, et aussi des moments de silence pour se ressourcer.
  • De la synchronisation.
  • Du respect mutuel, des échanges honnêtes et paisibles.
  • La présence des trois rôles : créatif - réaliste – critique
  • Plusieurs niveaux perceptuels = rester pleinement soi-même et aussi être capable de se mettre à la place de l’autre, puis être observateur et aussi se relier à un groupe plus grand voire le monde
  • Une capacité à percevoir des signaux faibles.
  • De la diversité dans les cultures des participants apportant des points de vue et des éclairages très différents ce qui donne d’autant plus de richesse aux solutions émises.
  • Une bonne qualité d’énergie = Ce que j'ai constaté et qui a été la différence qui a fait la différence, c'est que nous étions tous dans l’énergie d’arriver à quelque chose. C'est-à-dire que quelle que soit la posture que nous empruntions (créatif, réaliste ou critique,), nous étions tous au service du projet, de quelque chose de plus grand que nous.

Le processus a permis de faire émerger des solutions qui n'existaient pas en commençant les différentes réunions de créativité ou de résolution de problèmes et qui n'auraient pas émergé si les participants avaient été seuls. Le processus a également permis de faire émerger une décision collective. Loin d’un consensus mou, l’accord a été pris à chaque fois "naturellement", comme une évidence à la majorité absolue.

Depuis plusieurs années maintenant, je propose des interventions et des ateliers où les participants peuvent vivre des expériences d’intelligence collective et j’ai toujours le même bonheur d’observer ces moments magiques où 1+1 = 3 voire 1+1 = 11. Cela renforce à chaque fois ma conviction que cette capacité existe en chacun de nous et le rôle du facilitateur en intelligence collective consiste simplement à faire en sorte d’allumer ou de rallumer cette flamme intérieure.

 

Quels sont les bénéfices pour une équipe, un groupe, une organisation, à déployer plus de collaborations génératives et d’intelligence collective ?

L’intelligence collective, fruit d’une combinaison subtile entre intelligence cognitive, intelligence émotionnelle et intelligence systémique, facilite l’agilité, la créativité, le lâcher prise, la résilience et aussi la bienveillance et le soutien mutuel si nécessaires  aujourd’hui, face à la recrudescence des phénomènes de burn out voire de bore out, dont certains peuvent avoir des conséquences dramatiques pour les salariés.

Quels sont les principaux freins au déploiement de l’intelligence collective au sein des organisations ?
Ils sont souvent inhérents à la culture managériale dite « Command & Control », encore dominante dans nos organisations.

Paradoxalement, si les managers réclament à corps et à cris que leurs collaborateurs soient responsables et contributeurs au projet de l’entreprise, ils attendent, avant toute chose, qu’ils adhèrent à leurs idées, exécutent leurs injonctions, le doigt sur la couture. Dès lors, quelles sont les conditions qui favorisent le déploiement de l’intelligence collective dans les entreprises et les organisations ?

Si la posture d’ouverture de la direction générale et du Top Management est un puissant catalyseur, il existe aujourd’hui un terreau sociétal fertile : 

  • L’environnement des entreprises change avec la multiplication de lieux collaboratifs comme les espaces de co working et autres Fab Lab.
  • Les femmes deviennent majoritaires dans certaines organisations, et des études montrent que leur présence facilite le déploiement de l’intelligence collective.
  • L’apparition d’outils collaboratifs dans les entreprises sont autant de champs de possibles qui bouleversent les comportements des collaborateurs.

Dans ce contexte favorable, un nouveau paradigme disruptif peut éclore grâce à la contribution de collaborateurs qui, enfilant le costume de jardiniers du bonheur au travail, sèment au vent léger de l’authenticité, les graines fécondes de l’intelligence collective et de la collaboration générative, jusqu’au moment où une nouvelle culture s’ancrera de manière si profonde, qu’il deviendra difficile de revenir en arrière. C’est peut-être ce qui se passe actuellement dans les entreprises qui voient la pyramide organisationnelle vaciller, s’inverser et les murs des silos s’écrouler, à l’instar du mur de Berlin, le 9 novembre 1989. Et, de la même façon que tout être humain a la capacité de prendre son destin en mains, cette capacité existe au sein d’une équipe, d’une entreprise, d’une commune, d’un département, d’une région, d’un pays, d’une union de pays et du Monde.

Bien sûr, il faut être conscient que le voyage ne se fait pas sans obstacle et Voltaire ne disait-il pas :

« Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui veulent faire la même chose, ceux qui veulent le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire  »

Mais retenons ce que suggérait le Mahatma Gandhi quand il disait :

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Soyez un des contributeurs de ce changement de paradigme disruptif qui est en marche et qui sera difficile à endiguer, parce que ce mouvement est initié par les citoyens du Monde et non par les dirigeants du Monde.

 

À propos de l'auteur


Didier Peraldo se décrit volontiers comme Baladeur d'idées durables et Facilitateur en intelligence collective, aujourd'hui chez Majencia.

Il a participé à de nombreuses expériences en intelligence collective en entreprise et nous livre son retour d'expérience sur ce concept incontournable dans le monde de l'entreprise de demain.

Bibliographie :

  • Success Factor Modeling Vol 1 : Next generation entrepreneurs . Robert Dilts
  • Booster l’intelligence collective. Olivier d’Herbemont
  • Les outils de l’intelligence collective : Michel Moral – Florence Lamy
  • La sagesse des foules. James Surowiecki
  • Le management de l’Intelligence collective. Olivier Zara
Commentaires(0)
Laisser un commentaire
Image CAPTCHA
*Champs obligatoires
Mobilité Sociale Connectée®

Des prestations dédiées pour vous accompagner dans la compréhension des enjeux organisationnels et humains et servir in fine votre stratégie d'entreprise

En savoir
Majenius du Design

Concours de Design prospectif et innovant en partenariat avec l'Ecole Boulle pour des espaces de vie professionnelle créatifs, ergonomiques et durables.

En savoir

Actualités

@Majencia RT @celinechaverot: TEDxAix 2017 "impActs": c'est parti!! #Majencia partenaire gold!! (@ Centre de Congrès) https://t.co/WNQOqvr7uV go to tweet
Published on 2 days
@Majencia RT @TEDxAix: La #TEDxAix se met en place ! Rendez-vous demain, à @aixmaville ou bien en direct sur notre site internet ! #ImpActs2017 https… go to tweet
Published on 3 days
@Majencia @Majencia_SA est partenaire de @TEDxAix 2017 ! Découvrez le programme et RDV demain à @aixmaville #TEDxAix… https://t.co/dXavxNLu7h go to tweet
Published on 3 days